Category Terre

Les sondes Pioneer 10 et 11, les sondes Voyager 1 et 2 et leur exceptionnelle longévité

Le programme Voyager a été conçu pour aller explorer les planètes les plus éloignées du système solaire, mis en place dans les années 70 par la NASA, et en bénéficiant de 2 éléments importants : utiliser l’assistance gravitationnelle (en se servant de l’attraction d’une autre planète ou corps céleste pour que la sonde puisse rebondir dans la direction souhaitée et à la vitesse souhaitée tout en facilitant l’économie de carburant qui aurait normalement dû être utilisé) et une conjonction des planètes visées sur la période d’exploration des sondes, permettant ainsi qu’il y ait relativement très peu d’écart de temps de visite d’une planète à l’autre.

(Maquette d’une sonde Voyager)

D’autres sondes, les Pioneer 10 et 11, lancées en 1972 (P10) et 1973 (P11) les ont p...

Lire plus

Des timbres à l’effigie de Thomas Pesquet

La Poste rend hommage à Thomas Pesquet en ayant sorti depuis Juin 4 timbres à son effigie et 12 représentant des photos de la Terre prise par lui depuis l’ISS. Un carnet de 4 timbres coûte 5€, celui de 12 timbres 9,60€

Ma Ville/Ouest France

(Photo de Stéphane Sébile)

Lire plus

Observation de la Terre depuis 700 millions d’années

 

 

 

Depuis l’ère du supercontinent Pangée à aujourd’hui, notre planète, par le déplacement des plaques tectoniques, n’a cessé d’évoluer.

 

 

Le site http://dinosaurpictures.org/ancient-earth#240

Ancient Eart Globe permet d’un point de vue géologique et de manière ludique, de suivre un lieu (par ex. votre adresse) non plus à l’échelle humaine mais à celle de l’univers.

Alors amusez vous à voyager sur le globe !!

Lire plus

La mission Proxima de Thomas Pesquet

Il y a un an déjà que Thomas Pesquet, notre 10ème astronaute Français, regagnait le plancher des vaches kazakhs par une belle après-midi ensoleillée à bord du Soyouz MS03 qui le transportait avec son coéquipier Oleg Novitsky. Un retour violent malgré les parachutes et les rétrofusées de freinage censées adoucir l’atterrissage, et ce à quelques mètres seulement du bord d’un lac !!! Et aussi au terme de 6 mois à bord de l’ISS où s’est déroulée la mission Proxima de Thomas.

Une mission qui a démarré le 17 Novembre 2016 avec le décollage nocturne du même équipage additionné de l’Américaine Peggy Whitson, 58 ans, devenue à cette occasion astronaute recordwoman de durée de séjour spatial à la fois d’une traite et cumulée avec ses précédents vols, et qui a eu pour chaque vol l&...

Lire plus

Le plus grand télescope du monde – E-ELT « La quête des origines »

Il y a un an débutait la construction de l E-ELT (European Extremely Large Telescope), le télescope géant de l’Observatoire Européen austral (ESO) au Chili à plus de 3000m d’altitude au sommet de la montagne Cerro Amazones (non loin du VLT). Dans un précédent article, je vous parlais du choix stratégique de son implantation avec près de 320 nuits claires par an, un taux d’humidité et une stabilité atmosphérique remarquable.

Un peu partout en Europe, les industriels font face aux immenses défis, en particulier la construction des miroirs au nombre de cinq dont le primaire parabolique de 39 mètres de diamètre constitué de plusieurs segments afin de donner la forme concave.

Assemblage de quatre segments du miroir

Les rayons qu’il recevra seront renvoyés vers le miroir sec...

Lire plus

Thomas Pesquet invité à la Maison Blanche

Le Président Emmanuel Macron se rend en visite officielle aux Etats-Unis de lundi 23 à jeudi 26 Avril. Outre son épouse bien évidemment, il y aura d’autres invités, parmi lesquels l’astronaute  Thomas Pesquet. Celui-ci ayant exprimé comme irresponsable le rejet des Accords de Paris par le Président américain Donald Trump à l’époque (c’était la première fois qu’un astronaute bravait l’interdit de son agence spatiale, ici l’ESA, d’exprimer des opinions dans des domaines sensibles tels que la politique ou la religion), sa présence ne sera donc pas un hasard ! A suivre donc…

Sur Le Parisien

Lire plus

Planet Océan – Montpellier – Voyager des profondeurs de l’océan aux confins de la galaxie

Si vous avez toujours rêvé d’être pris en photo dans une combinaison spatiale, sur le sol lunaire, la terre en arrière-plan, c’est désormais possible sur Montpellier au Planet Océan. Il suffira de s’approcher lentement d’un écran géant reproduisant un décor lunaire. Votre visage et vos mouvements seront alors captés par une caméra qui reproduira aussitôt sur cet écran votre propre image, en combinaison de spationaute, à la surface de notre satellite. Impressionnant non ! Mais vous pourrez également observer la terre depuis le hublot de la Cupola, découvrir les mystères de la Voie Lactée grâce à un télescope virtuel…

Depuis l’inauguration la semaine dernière, fusion du planétarium Galilée et de l’aquarium Mare Nostrum, ce sont huit nouvelles animations qui sont proposé...

Lire plus

Coloniser Mars : Thomas Pesquet n’est pas d’accord avec Elon Musk

Thomas Pesquet, suite à l’interview dans La Tribune dans un précédent et récent article, exprime aussi son désaccord quant à la colonisation de Mars désirée par Elon Musk, estimant préférable d’étudier la célèbre planète rouge pour mieux comprendre le fonctionnement de la Terre et de la vie

A voir dans Capital

Lire plus

Sandra, Secrète Pesquette, Force vive de WIS.

Malgré un planning, toujours de plus en plus serré, je prends le temps, de m’arrêter pour vous parler de notre collaboratrice pigiste festive amie, Secrète Pesquette.

Prénom: Sandra, ici ;), pour des raisons de confidentialité, nous ne divulguerons pas d’autres profils de                 caroline, euh…Michèle…Candy….. Iron woman…. etc

Age: 40 Printemps aujourd’hui

Points forts: Super Nana, positive, obstinée, Courageuse avec un grand C, joyeuse, Pesquetherapeute                            les jours difficiles, le tout lové dans un doux brin de folie.

Points à travailler: Toujours à la bourre…. énorme capacité a attirer les personnes nuisibles, comme des                                  abeilles sur un pot de miel, incroyable ce don...

Lire plus

L’avenir de l’ISS

L’ISS vole à 400 km au-dessus de nos têtes depuis 20 ans et a aujourd’hui son aspect définitif, au fur et à mesure de l’ajout de modules américains, russes, européens et japonais, qui lui font bien mériter son nom de Station Spatiale Internationale. Mais celle-ci ne sera jamais éternelle, bien que des opérations de maintenance effectuées par les astronautes et cosmonautes lors d’EVA (sorties extra-véhiculaires) aient régulièrement lieu. Aussi s’interroge-t-on sur son avenir. La date d’échéances a été fréquemment repoussée, pour s’arrêter actuellement à 2025.

Mais d’autres idées sont étudiées : la privatisation (la partie américaine de la station passerait de la NASA à des opérateurs privés, tels que SpaceX d’Elon Musk par exemple, ou l’envoi d’un module supplémentaire,...

Lire plus