Astronautes et cosmonautes de légende -I- John Glenn

John Hershell Glenn, né le 18 Juillet 1921, est le 2ème doyen de l’espace après le Soviétique Georgi Beregovoy né 3 mois auparavant. Pilote de chasse dans l’US Navy notamment pendant la Seconde Guerre Mondiale, il se trouve aussi à effectuer des missions pendant la Guerre de Corée, puis devient pilote d’essais pour de nouveaux prototypes d’avions de chasse, notamment pour la Marine de Guerre. Peu avant 1960, il entend parler des projets de la toute jeune NASA de recruter de futurs astronautes et décide de poser sa candidature. Il passe au travers des écrémages suites aux nombreux examens et tests physiques et psychologiques pour faire finalement partie de la première sélection d’astronautes qui comporte 7 heureux élus, censés voler prochainement dans l’espace à bord des capsules Mercury, dans le cadre du programme éponyme.
Premier « véritable » astronaute américain ? Si l’on tient compte qu’il a réalisé le premier vol orbital, que ses deux prédécesseurs, Alan Shepard et Virgil Grissom dit Gus, n’ont effectué « que » des vols balistiques sans mise en orbite… Toujours est-il que John Glenn, 42 ans, décolle à bord de la capsule Mercury Friendship 7, qui surmonte une fusée Atlas, de la base de Cap Canaveral, le 20 Février 1962. Il effectue 3 orbites et pendant le vol, se rend compte que le bouclier thermique censé protéger la capsule lors du retour sur Terre est partiellement désolidarisé de celle-ci. Finalement son amerrissage se fait sans encombre. Puis il quitte la NASA en 1964 et les Marines l’année suivante comme colonel.
Premier héros spatial national, reçu comme tel par John Kennedy, Président des Etats-Unis de l’époque, il sympathise avec lui et sa famille et décide de se lancer dans la politique en pse présentant aux élections comme candidat sénateur démocrate de l’Ohio, mais un accident l’en éloigne quelque temps. Il devient alors homme d’affaires dans le commerce des sodas et l’hôtellerie, puis se représente en 1970 et échoue, pour finalement être élu en 1974, puis réélu 3 fois. John Glenn voulait même se présenter aux primaires démocrates pour la Présidence des Etats-Unis en 1976 et en 1984, en échouant à chaque fois.
Il revient à la NASA au milieu des années 90, mais en-dehors exceptionnellement des sélections habituelles d’astronautes et est choisi pour faire partie des 7 membres de l’équipage de STS-95, commandé par Kurt Brown et comportant en outre l’astronaute japonaise Chiaki Mukaï et le premier astronaute espagnol Pedro Duque. La navette Discovery décolle le 29 Octobre 1998 pour revenir le 7 Novembre. John Glenn connaît ainsi le plus grand écart entre 2 vols spatiaux, soit 36 ans, et se trouve à être le plus âgé à voler dans l’espace à 77 ans ! Un vol symbolique mais qui a permis aussi entre autres de tester les conditions d’un vol spatial sur un organisme âgé, ce dont John Glenn s’est très bien acquitté.
John Glenn décède à 95 ans le 8 Décembre 2016 mais ses obsèques ont lieu 4 mois après, le 6 Avril 2017 selon les dernières volontés de sa famille, au cimetière militaire d’Arlington. Pour la simple raison que c’était la date anniversaire de ses 74 ans de mariage (il avait épousé Annie, la mère de ses deux enfants, le 6 Avril 1943).

Spacefacts (anglais)

Photos de groupe des 7 astronautes Mercury de la première sélection NASA et en-dessous, celle des 7 membres de STS-95, en clin d’oeil à la carrière de John Glenn (qui dans les 2 photos, est au 1er rang, 3ème en partant de gauche !)

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>