Ode aux Gros Cons

kikou !!

Effectivement, « Vous êtes de plus en plus cons, les gens qui tournent autour d‘ISS83, Welcome into Space et La Mosaïque », mon côté maternel me perdra ;-).

En ce qui me concerne, étant un peu pointilleuse, je souhaiterai apporter quelques points non négligeables sur notre définition de Gros Con. 

Wikipedia nous dit que le mot « s’utilise surtout comme une insulte destinée à identifier une personne comme étant stupide, naïve ou désagréable« . Si on considère que « stupide » et « naïve » peuvent signifier la même chose, on constate que deux sens assez différents se dégagent : bête ou méchant. Essayons brièvement de décrire les grandes catégories de cons. ( ça va !! tu es toujours avec nous!!)

Le con méchant pourrait être classifié par l’expression sale con. Le qualificatif de sale ne présume nullement de la propreté de l’individu mais indique plutôt que sa connerie le salit. C’est le type désagréable, celui qui n’hésite pas à écraser les autres de toute sa connerie. Celui qu’on pourrait en étant très grossier encore qualifier d’ »enculé« , quoique je n’ai jamais trop compris pourquoi cet adjectif qui devrait désigner un quidam ( Tu as le droit de consulter un dico, ou le mode google Vocal, je sais, je suis taquine… ) subissant la volonté brutale d’autrui indique en l’occurrence celui qui fait subir, mais c’est un autre débat. Le sale con est égoïste, souvent prétentieux et a élevé son type de connerie au niveau de mode de vie, quasiment de philosophie. Sa connerie n’a pas de repos. Il est rarement bête, d’ailleurs, et aurait donc souvent du mal à rejoindre la deuxième catégorie.

Le con stupide est lui globalement qualifié de pauvre con. C’est celui qui a le plus été étudié par les artistes susnommés. Villeret ou encore Carmet étaient capables de l’interpréter à merveille, bien que loin de l’être. Il est ballot, bêta, naïf, parfois attendrissant mais aucunement méchant. Un peu rêveur ou ignorant, il semble beaucoup moins conscient de sa connerie que le sale con. Moins constant aussi dans son art, il peut l’utiliser par fulgurances et sait faire preuve d’un véritable génie en la matière. Il peut être riche d’ailleurs et l’adjectif pauvre indique plutôt qu’il est à plaindre.

Alors bien sûr il y a d’autres catégories de cons mais elles semblent être plutôt des niches. Dans ce cas l’adjectif décrivant le con a un sens réel :
– le petit con et le jeune con ne s’utilisent plus à partir d’un certain âge.
– le vieux con peut être un ancien de la catégorie précédente.
– le grand con est d’une taille conséquente, ceci ne préjuge en rien de l’étendue de sa connerie.
– la bande de cons (au-delà de trois admins) révèle l’instinct grégaire du con.
Et tant d’autres. Personnellement, j’ai une certaine tendresse pour le redoutable con, celui qui est bien connu par sa connerie, dont on se méfie à juste titre.

Quel conne ! J’allais oublier le centriste de la connerie, le Gros Con. Si on désigne ainsi parfois un con d’une circonférence abdominale conséquente, c’est le plus souvent l’épaisseur de sa connerie qui est en cause. L’adjectif gros classe le détenteur de la connerie très haut dans l’échelle. Il n’est là nulle mention au caractère bête ou méchant de l’individu, ce qui fait qu’effectivement il serait bien difficile de le classer à droite ou à gauche. D’autant qu’il est souvent, dans toute l’amplitude de sa connerie, capable de passer pour un pauvre con comme pour un sale con.

Je suis consciente qu’en ayant été concis j’ai certainement omis des sortes de cons. Qu’ils ne m’en veuillent pas et qu’ils n’hésitent pas à se manifester, le con aime à se mettre en avant. Et si des followers des pages nommées veulent compléter cette réflexion, j’en serai très contente. Mais n’aurais-je pas connement ouvert une boîte de Pandore ?

 

 

D’énormes pensées positives. Moth, son Equipe et toutes les personnes que tu insultes avec tes fautes!!

 

 

Petit plus exceptionnel, à la demande d’ amis anglophones.

 

 

Ode to Big Cons

Indeed, « You are more and more stupid, the people who turn around ISS83, Welcome into Space and The Mosaic », my maternal side will lose me ;-).

As far as I am concerned, being a little picky, I would like to make a few important points about our definition of Gros Con.

Wikipedia tells us that the word « is used primarily as an insult to identify a person as being stupid, naive or unpleasant ». If we consider that « stupid » and « naive » can mean the same thing, we see that two quite different senses emerge: beast or villain. Let’s try briefly to describe the broad categories of cons. (It’s ok, you’re always with us !!)

The nasty con could be classified by the dirty expression con. The dirty qualifier does not presume the cleanliness of the individual but rather indicates that its bullshit dirty. This is the unpleasant type, the one who does not hesitate to crush the others of all his stupidity. The one we could be very rude yet qualify as « motherfucker », although I have never really understood why this adjective that should designate a quidam (You have the right to consult a dico, or google mode Vocal, I know, I’m teasing …) undergoing the brutal will of others indicates in this case the one who undergoes, but this is another debate. The dirty con is selfish, often pretentious and has raised his type of bullshit at the level of lifestyle, almost philosophy. His stupidity has no rest. He is rarely silly, by the way, and would therefore often find it difficult to join the second category.

The stupid cunt is generally described as poor con. It is the one that has been studied the most by the aforementioned artists. Villeret or Carmet were able to interpret it perfectly, although far from it. He is nerd, beta, naive, sometimes touching but not mean. A little dreamy or ignorant, he seems much less aware of his stupidity than the dirty con. Less constant also in his art, he can use flashlight and knows how to show a real genius in the field. It can be rich elsewhere and the adjective poor indicates rather that it is to be pitied.

Then of course there are other categories of idiots but they seem to be rather niches. In this case the adjective describing the con has a real meaning:
– the little con and young con are not used anymore at a certain age.
– the old con can be an elder of the previous category.
– the big cunt is of a substantial size, this does not prejudge in any way the extent of his stupidity.
– the band of cons (beyond three admins) reveals the gregarious instinct of the con.
And so many others. Personally, I have a certain tenderness for the formidable con, the one who is well known by his bullshit, of which we are rightly suspicious.

What stupid! I was going to forget the bullshit centrist Gros Con. If one thus designates sometimes a con of a consequent abdominal circumference, it is most often the thickness of its stupidity which is in question. The adjective wholesale classifies the bullshit holder very high up the ladder. There is no mention of the silly or mean character of the individual, which makes it very difficult to classify it to the right or to the left. Especially since he is often, in all the amplitude of his stupidity, able to pass for a poor con like a dirty idiot.

I am aware that having been concise I have certainly omitted some kind of idiots. That they do not want me and that they do not hesitate to be manifested, the con likes to put forward. And if followers of the pages named want to complete this reflection, I will be very happy. But would not I have opened a Pandora’s box?

Huge positive thoughts. Moth, his team and all the people you insult with your faults !!

 

 

One comment to Ode aux Gros Cons

  • Peck Hauss  says:

    Magnifique \o/

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.