Champagne en apesanteur !

Une fois n’est pas coutume, l’Airbus Zéro G de Novespace a décollé ce mercredi non pas de Mérignac/Bordeaux mais de Vatry (Marne/Champagne). La raison est simple : il s’agissait de tester une bouteille de champagne spécialement conçue pour être consommée en apesanteur ! C’est un designer, Octave de Gaulle (descendant de Charles de Gaulle !) qui a étudié l’idée sur 3 ans, soutenu par Jean-François Clervoy, astronaute français devenu Président de Novespace (la société des vols en Airbus Zéro G), par Mumm, une maison du champagne affiliée au groupe Pernod-Ricard. Tout a été conçu pour maîtriser une boisson effervescente à l’origine dans les contraintes de l’apesanteur et éviter le phénomène de boule qui amuse les lecteurs de Tintin dans « On a marché sur la Lune ». En temps normal à bord de l’ISS l’alcool est interdit, mais pour les futurs vols spatiaux à but commercial et touristique (Virgin Galactic et Blue Origin) et ceux en Airbus Zéro G, il peut être autorisé, avec modération bien sûr, pour de rares occasions festives.

Avec en prime la présence du célèbre sprinter Usain Bolt à bord du Zéro G ! Interviewé, il avoue son émerveillement et le plaisir d’avoir fait l’expérience du vol en apensanteur.

Le Républicain Lorrain

L’Union (Champagne en Zéro G)

L’Union (Usain Bolt)

(L’Union)

One comment to Champagne en apesanteur !

  • BIORT christiane  says:

    Bonjour Thomas et Bravo pour le  » Champagne en apesanteur  » j’espère qu’ils t’ont offert pour 6.000 Euros de cette merveille ? à consommer avec modération bien sûr … Tu pars bientôt faire un tour au Japon ? Grand pays  » ZEN  » mais bruyant .. Après , on se voit et revoit au  » Grand Rex  » j’espère être au 1 er rang avec mon Tee-shirt photo de Toi ..Bonheur.Bises affectueuses

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.